Illustration Lilly la Violette
Illustration Lilly la Violette

À quinze ans j’ai commencé à masser mes proches, mes mains allaient naturellement là où ils avaient mal. C’était un jeu, un plaisir, cela me semblait tellement naturel. Comme la plupart des personnes ayant une certaine sensibilité énergétique je n'imaginais pas que les perceptions des autres personnes puissent être différentes. Avec le temps j'ai compris que tout le monde ne ressentait pas aussi facilement les douleurs physiques, les émotions des autres. Il m'a fallu encore beaucoup d'années pour apprendre que ce que je ressentais venait de mes perceptions intuitives des corps énergétiques de la personne,  en particulier du corps émotionnel et du corps éthérique (contenant le double du corps physique et nos mémoires).

 

 

 

 

 

Petit à petit, j’ai commencé à masser des personnes moins proches, ce qui m'a permis d'affiner mes perceptions et me rendre compte qu'elles ne pouvaient pas seulement être dues à une connaissance rationnelle.  À cette période, j’ai commencé à ressentir des douleurs, des fourmillements douloureux remontant dans mes mains alors que je pensais : « je veux vraiment que cette personne aille mieux ». J’ai cherché comment ne pas prendre la douleur de l’autre sur moi. Je voulais continuer, mais pas comme ça, pas dans ces conditions.

C’est à cette époque que mon chemin a croisé celui d'une élève du physicien quantique Patrick Drouot. Cette rencontre a été déterminante pour moi. Elle a reconnu mes perceptions, mes capacités et m'a ouvert les portes vers un nouvel univers. Sa formation, accompagnée par un travail sur moi-même, m'a permis de mieux comprendre comment fonctionne l'énergétique, développer mes perceptions (sensibilité kinesthésique, clairaudience, médiumnité...) et apprendre à les mobiliser de manière plus efficace.

 

C'est à cette époque-là que j'ai compris qu'un problème actuel (physique, psychique) pouvait prendre racine dans notre vécu personnel, mais aussi familial et karmique. La recherche, le développement de perceptions et techniques ayant une approche systémique permettant de travailler sur ces réseaux mémoriels a depuis orienté ma pratique. Faire des liens entre différents évènements passés pour éclairer le présent, nous rendre plus conscients, et nous libérer, voilà quelque chose qui parlait et qui a faisait écho à mon parcourt université, que ma Licence, mon Master d'Histoire ou mon Master d'Ergonomie (Comment fonctionne le système de travail dans lequel les travailleurs sont imbriqués? Comment agir sur lui?)

 

L’année 2014 a marqué un tournant il me fallait faire un choix professionnel : suivre les possibilités que m'offraient mon parcourt universitaire ou celles que m'offraient l'énergétique. Durant l’été, les choses se sont éclaircies, pratiquer l’énergétique devenait une évidence pour moi, une nécessité tandis que l’Ergonomie s’éloignait de mes préoccupations. J’ai donc ouvert mon cabinet en septembre, en tant qu’autoentrepreneur. Dès lors, je me suis investie pleinement dans l’énergétique, consciente qu'effectuer ce choix impliquait un travail important sur tous les plans.

 

J’ai naturellement été me former auprès de Patrick Drouot à travers des modules sur les Etats Modifiés de Conscience (rebirth, retour sur l’origine d’un problème, régressions vies antérieures, reconnexions avec les guides….) les thérapies vibratoires (chirurgie vibratoire, lecture du corps éthérique, astral….) et des séminaires professionnels d'approfondissement.

 

Mon chemin a ensuite croisé celui de David Garcia, auprès duquel j’ai suivi une formation à la Réharmonisation Energétique. Cette méthode, issue de la micro kinésithérapie et ouverte aux non professionnels de santé, m’a permis de revenir au corps avec cette fois-ci des outils pour traiter les tensions physiques tout en permettant l'évacuation des blocages émotionnels actuels et de remonter sur les blocages liés à cette vie et aux mémoires transgénérationnelles si nécessaire. L'apprentissage de cette méthode m'a permis de saisir que lorsqu'un évènement marquant arrive dans notre présent il se met en résonance avec nos vécus similaires qu'ils soient personnels, familiaux voire karmiques. J'ai appris à saisir cette mélodie et j'ai par la suite remarqué que le simple fait d'utiliser la voix, de me brancher sur cette fréquence faisait bouger cette mélodie la faisant passer d'une complainte à une harmonie.

 

Le travail que j'ai pu effectuer avec la chamane Isabelle Girard, m'a amené à m'intéresser au chamanisme dont je me sens proche depuis le début de ma pratique. Les constellatrices familiales et mes lectures de Bert Hellinger m'ont donné une nouvelle manière d'envisager les systèmes, forces, pouvant agir à travers des schémas personnels, familiaux, karmiques, liés aux mémoires collectives. Cette nouvelle compréhension de comment reconnaitre, honorer , se réconcilier avec le masculin et le féminin, en particulier, est venue enrichir ma pratique.

 

Depuis septembre 2016 je suis avec Isabelle Jubault la Voie de l'Equilibre. Ce chemin, inventé par le physicien des matériaux et l'alchimiste Patrick Burensteinas, permet, à travers l'apprentissage de la danse des vingt-deux lettres hébraïques, que le processus de transformation alchimique s'opère en nous sur tous les plans (physique, émotionnel, énergétique).

 

Le processus de transformation s'opère ainsi, au quotidien, c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup d'observer comment les avancées que je fais en travaillant sur moi-même, mes rencontres, formations, lectures, font évoluer ma pratique et viennent l'enrichir.

 

Mon parcours, mon besoin de comprendre, d'apprendre, d'avancer et de retransmettre m'a amené à développer des ateliers ludiques pour partager avec tous ces différentes connaissances. C'est une manière pour moi de continuer à progresser sur ces différents sujets et de retransmettre ce que j'ai appris, ce principe de donner recevoir étant très important pour moi.

 

Mon parcours se poursuit, continue à s’écrire, à s’enrichir chaque jour grâce à vous. Je sais maintenant que je suis à ma place.